Alexandra Devaux est professeure des écoles depuis plus de 20 ans et après avoir enseigné en ZEP pendant 12 ans puis à l’étranger pendant 4 ans, elle exerce à Paris depuis 2016. Elle s’est formée à la haute sensibilité en 2021 au sein de l’Observatoire.
Elle vous propose aujourd’hui ses fiches pédagogiques, utilisées dans sa classe, en lien avec le livre jeunesse de Saverio Tomasella :  » La grande sensibilité d’Achille » aux éditions Ailes et Graines.
 
 

 

« Le bien être des élèves a toujours été ma priorité en classe mais depuis le début de la pandémie il est devenu un enjeu majeur. 
Ayant découvert ma haute sensibilité en 2020, j’ai décidé de suivre mon intuition et de l’utiliser comme une force supplémentaire dans mon enseignement. J’ai décidé de me former auprès de l’observatoire de la sensibilité en octobre de 2021 afin d’accompagner au mieux mes élèves et en particulier mes petits hautement sensibles. 
Grâce à l’album de Saverio Tomasella et Karine Hyenne « La grande Sensibilité d’Achille », j’ai abordé le sujet de la sensibilité avec mes élèves. 
Dans un premier temps, je leur ai lu l’album et nous avons énormément échangé. Puis j’ai eu envie de leur laisser une trace écrite, j’ai alors conçu ces 2 fiches d’accompagnement afin de mettre en mot et de prolonger nos discussions riches et passionnantes. J’espère qu’elles vous aideront, vous, vos élèves ou vos enfants, à découvrir, accueillir et favoriser la sensibilité de chacune et chacun. »  
Alexandra DEVAUX

Achille un enfant sensible 3
Achille un enfant sensible 1
Achille un enfant sensible 2

Autres articles

L’activité d’un cerveau sensible au repos

Une étude récente met en lumière la façon dont les personnes très sensibles traitent les informations. Au repos, après avoir vécu un événement qui les implique émotionnellement, on observe une activité cérébrale en profondeur du traitement des informations. La...

L’hypersensibilité des enfants

Un article du magazine Psychologie positive du mois de mai 2018 apporte des informations intéressantes sur les enfants hypersensibles. D’après Elke Van Hoof1, le cerveau des HSP (Highly Sensitive Person, PHS en français) est plus stimulé que celui des autres...